Conférenciers

 

» STEPHEN BAX

Stephen Bax est professeur de langues vivantes et de linguistique à l'Open University au Royaume-Uni. Ses recherches portent sur l'apprentissage des langues médiatisé par les technologies (ALMT) et l’évaluation en langues médiatisée par ordinateur, ainsi que sur certains domaines du discours, parmi lesquels l'analyse du discours médiatisé par ordinateur. Dans ses travaux de recherche récents, il s'appuie sur l'étude des mouvements oculaires pour étudier le processus de lecture et l’évaluation de la compréhension de l’écrit. Son article consacré à l'oculométrie, publié dans la revue Language Testing, a obtenu le prix international TESOL Distinguished Research Award en 2014.

S. Bax étudie également le rôle du vocabulaire dans le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Il a développé Textinspector.com, un outil numérique en ligne permettant d’effectuer des analyses lexicales selon différentes perspectives dans des textes de langue anglaise, sur lequel il s’est largement appuyé dans ses projets de recherche les plus récents.

http://www.open.ac.uk/research/main/people/sb37855-0


Researching language learning in a digital age: how can we achieve Normalisation?

As we seek to learn and teach in this brave new digital world, how can we blend technology with human intervention in the most productive and painless way?
This talk will contribute to the conference’s wider theme by building on the framework of ’Normalisation’ which I proposed over a decade ago (Bax 2003). I will argue that viewing technology through the lens of Normalisation can help us not only to frame our language pedagogy effectively, but also to research human/technological interactions with a sharper focus. The ultimate aim is to ensure that when a new technology is introduced into language education we get beyond the ’wow’ factor so as to achieve more effective learning.
I will illustrate my argument with reference to recent innovations in teaching and research at the Open University, including the use of eye tracking technology to research reading, a new computer tool called Text Inspector.com for analysing lexis in texts, an innovative new App for learning Chinese characters, large-scale research into the role of Twitter in language education, new MOOCS, and the use of a Student Buddy scheme in online forums. Through discussion of these innovations I hope to illustrate how best we can blend the human with the technological in areas of language learning and teaching in a principled way, as well as to point up some pitfalls and shortcomings.
In summary, I aim in this talk to offer new insights into the role of technology in language learning, and also to contribute to the wider pedagogical debate concerning how best to blend the human and the digital in educational settings.

 

» MARIN DACOS

Historien de formation, Marin Dacos est le créateur et le directeur du Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo) qui développe OpenEdition, un portail dédié à l’édition électronique en sciences humaines et sociales (SHS). Il a commencé par créer Revues.org, une plateforme dédiée aux revues (1999), puis Calenda, calendrier spécialisé en SHS (2000), ensuite Hypothèses, plateforme de carnets de recherches (2008) et OpenEdition Books (2013). Il a reçu le Cristal du CNRS et deux Google grants for Digital Humanities. Fortement impliqué dans les Humanités numériques, il mène des projets de recherche et développement au sein d'OpenEdition Lab, avec Patrice Bellot.

http://marin.dacos.org/

OpenEdition, la loi numérique, et après


OpenEdition est depuis 2016 une infrastructure nationale de recherche, au même titre que les flottes d’avion SAFIRE qui ont vocation à observer le climat, que la station polaire Concordia ou que les 3500 balises Argo qui sont des capteurs disséminés sur les océans de la planète pour alimenter la recherche scientifique. Elle développe Revues.org, OpenEdition Books, Calenda et Hypothèses, quatre plateformes de rang international permettant de diffuser et de lire en accès ouvert les résultats de la recherche en sciences humaines et sociales. Le choix de l’accès ouvert permet de toucher un public large. C’est désormais dans le paradigme général de la science ouverte que se développent les politiques publiques, tant en France qu’en Europe. Après le vote de la Loi numérique en France, des perspectives s’ouvrent dans diverses directions, de l’évaluation ouverte aux données ouvertes. Les sciences humaines et sociales ont leur rôle à jouer dans la définition et l’adoption de ces orientations.

 

» FELIX KRONENBERG

Felix Kronenberg est enseignant-chercheur en langues vivantes et littérature. Il dirige le centre d'apprentissage des langues du Rhodes College à Memphis, Tennessee.

Ses recherches comme ses activités professionnelles portent sur les espaces d'apprentissage physiques, virtuels et hybrides : conception d'espaces d'apprentissage formel et informel, aménagement de centres de langue, storytelling numérique, simulations et jeux sur ordinateur pour l'acquisition des langues, dispositifs d'apprentissage hybrides.

Felix Kronenberg a été président de la South West Association for Language Learning Technology. Il a été chercheur associé au National Institute for Technology in Liberal Education et est intervenu auprès des établissements du supérieur en tant que consultant dans le domaine de l'aménagement des espaces d'apprentissage et des centres de langue. Il est actuellement vice-président de IALLT (International Association for Language Learning Technology) et membre du conseil scientifique de Learning Spaces Collaboratory.

http://felixkronenberg.com/


From Language Lab to Language Center and Beyond: The Past, Present and Future of Language Learning Center Design

Language Centers in the United States have been reacting to disruptive changes for decades. What started out as technology-enabled listening and recording facilities with a clearly defined mission - the language laboratories - have evolved into a set of multi-purpose support, teaching, research, social and hybrid spaces.
In his keynote address, Dr. Kronenberg will present this adaptation process, its outcomes, and the current state of language centers and language center design in the US. He will discuss how language centers are becoming curated language learning spaces, community of practice hubs, and catalysts of innovation. Many language centers in the U.S. are moving away from massive technology installations to more flexible, more adaptable, more diverse spaces. Technology is not necessarily their only focus anymore, but rather one (albeit often very important) aspect. Based on language center surveys, an edited volume on the past, present and future of the language center (forthcoming - 2016), numerous workshops, and recent designs and redesigns, Dr. Kronenberg will discuss how language centers will need to be designed, reinvented and organized in the United States to adapt to ever faster cycles of disruptive technological, institutional and
pedagogical changes.

Personnes connectées : 2 Flux RSS