Jeudi 24
L’espace centre de langues : espace physique, espace virtuel, espace hybride

› 17:00 - 17:30 (30min)
› Amphi 1
Un séminaire hybride d'anglais pour la recherche : perception et appropriation des différents espaces et modes d'apprentissage des doctorants
Elsa Chachkine  1@  , Vincent Pradier * @
1 : Centre de recherche sur la formation des adultes  (CRF)  -  Site web
EA 1410
2 rue de Conté 75003 Paris -  France
* : Auteur correspondant

Le dispositif présenté a été proposé à des doctorants du Cnam. Tout au long d'un semestre, les participants préparent une production scientifique de leur choix en anglais (écriture d'article, communication, synthèse, présentation de sa thèse, animation de discussion). Ils bénéficient d'un suivi personnalisé, assuré par un enseignant, par courriel, Skype ou en face à face.

Parallèlement, six ateliers en présentiel sont organisés. Ils permettent de faire des simulations orales (discussion, communication, etc.), de développer des stratégies de communication (couper poliment la parole, faire des synthèses rapides, recentrer une discussion, passer à un autre sujet, etc.) et de travailler la langue (phonologie, lexique, structures langagières) tout en offrant un espace de socialisation.

Dans le même temps, les étudiants sont amenés à réfléchir collectivement à distance sur un forum sur une période de 3-4 semaines sur un point de langue épineux en résolvant des énigmes linguistiques par petits groupes de 3 ou 4. L'objectif est à la fois de développer des savoirs sur le fonctionnement de la langue, des stratégies de résolution d'un problème langagier et de procurer un espace de socialisation à distance.

 Dans cette recherche, nous explorons la façon dont les doctorants perçoivent et s'approprient ces différents espaces, temps et modes d'apprentissage. Quelles utilités perçoivent-ils ? Permettent-ils des apprentissages ? Sont-ils des lieux de socialisation ? Voire de construction collective des savoirs ?

Pour cela, nous disposons de

- questionnaires qui visent à saisir la perception des doctorants sur les apprentissages permis (ou non permis) dans les différents lieux, les liens noués, les savoirs construits

- d'entretiens qui nous permettent d'approfondir cette perception des doctorants,

- de productions écrites des doctorants pour l'observation de possibles apprentissages.

Les données analysées éclaireront ces questions et nous permettront de mieux cerner les atouts et limites de ce dispositif hybride. Des propositions d'amélioration pourront être esquissées.


Personnes connectées : 1 Flux RSS