Jeudi 24
Retour d'expérience

› 17:30 - 18:00 (30min)
› Salle 03
Entre tensions et optimisations dans la conception d'un espace numérique : pour le développement de compétences en langues dans le projet CONSPIRE
Delphine Hermes  1, *@  , Emilie Magnat  2@  
1 : Centre Amiénois de Recherche en Education et Formation  (CAREF)
Université de Picardie Jules Verne : EA4697
Chemin du Thil - BAT. E 80025 AMIENS Cedex 1 -  France
2 : Centre d'Etudes des Relations et Contacts Linguistiques et Littéraires  (CERCLL)  -  Site web
Université de Picardie Jules Verne : EA4283
Chemin du Thil, Campus 80025 AMIENS Cédex 1 -  France
* : Auteur correspondant

La littérature aujourd'hui permet de mettre en lumière le profit ou à l'inverse les limites du numérique dans le cadre de l'enseignement-apprentissage des langues. Cette pratique apparaît comme incontournable dans le monde de l'enseignement supérieur face à des contraintes organisationnelles et matérielles et devant paradoxalement des objectifs pédagogiques en constante évolution afin de favoriser une insertion professionnelle durable des étudiants.

Nous proposons de participer à cette mission de l'Université de Picardie Jules Verne dans le cadre d'un projet de recherche thématique et structurant (Région Hauts-de-France) : Conspire (COmpéteNces et Stratégies dans les Parcours professionnels pour l'Insertion Régionale des Etudiants). Sur la base de recherches scientifiques et d'une recherche-développement, ce projet a pour objectif la conception et la mise en œuvre de modules numériques visant la valorisation et la capitalisation des compétences pour favoriser l'insertion professionnelle. Il s'agira, de fait, de développer les compétences transverses à maîtriser par les étudiants, notamment celle des langues vivantes. Notre approche exploitera en conséquence les stratégies du CECRL pour optimiser la progression dans “l'espace numérique langues” en vue de l'appropriation stabilisée et ré-exploitable de celles-ci.

Notre proposition de communication s'inscrira tant dans l'axe lié à l'espace personnel d'apprentissage que celui concernant l'évaluation et la certification.

Nous proposerons tout d'abord une approche notionnelle de l'espace à l'aune de pratiques numériques, en lien avec la mondialisation et un usage des TICE qui n'est plus nouveau mais acquis. Aussi, sera-t-il nécessaire de questionner les acceptions liminaires au concept d'espace dématérialisé : accessibilité, partage, parcours individuel, archivage des données de navigations, frontières et marges, etc. Envisager une plateforme numérique de travail sur les compétences transversales et transférables implique de prendre toute la mesure de deux pierres angulaires : d'une part, l'antagonisme entre le présentiel et le virtuel, d'autre part, l'opposition entre la singularité de chaque apprenant et l'accessibilité à une large communauté. Nous aborderons également la question de l'intégration des atouts du présentiel dans un espace virtuel via un personnage animé (mascotte), véritable guide averti car doté des traces de l'activité de l'utilisateur. De même, nous aborderons les spécificités du portfolio personnel, rassemblant des attestations et/ou certifications en langues, à destination des employeurs et recruteurs.



  • Autre
Personnes connectées : 1 Flux RSS