Jeudi 24
Espaces personnels d’apprentissage

› 17:00 - 17:30 (30min)
› Salle 04
Les futurs enseignants de langues face aux corpus numériques
Eva Schaeffer-Lacroix  1@  
1 : Laboratoire "Centre de linguistique en Sorbonne"  (CeLiSo)  -  Site web
Université Paris-Sorbonne - Paris IV : EA7332
Maison de la Recherche 28, rue Serpente 75006 PARIS -  France

Les systèmes de gestion de corpus sont des espaces numériques facilitant l'accès rationnel et ciblé à des ressources textuelles. Dans de nombreuses disciplines universitaires, ils occupent dorénavant une place de choix parmi les outils d'accès à la connaissance linguistique et culturelle. Leur usage dans l'enseignement secondaire en France est encore très confidentiel. Pourtant, j'ai pu constater que la prise en main des outils de corpus ne représente pas une difficulté insurmontable pour les apprenants du secondaire (yyy, 2011), pas plus que pour un public universitaire (yyy, 2016 ; Giuliani & Hannachi, 2010). Il semble pertinent de se demander dans quelle mesure les futurs enseignants du secondaire peuvent adhérer à l'usage pédagogique des corpus et ainsi contribuer à leur implantation sur le terrain.

Dans cette communication, je m'intéresse à la façon dont des germanistes inscrits en première année de master enseignement à l'université xxx se sont appropriés un système de gestion de corpus, espace fréquemment présenté comme incontournable pour enseigner une langue étrangère (Breyer, 2009 ; Tribble, 2015). Les données proviennent d'une recherche adossée à un module de création de scénarios dont au moins l'une des activités devait se baser sur l'exploration d'un corpus. Les questions de travail sont les suivantes : quel accueil les étudiants ont-ils réservé au système de gestion de corpus ? Quels types d'obstacles ont-ils rencontrés ? Quels usages en ont-ils faits ? Pour répondre à ces questions, j'ai analysé des captures vidéo de l'écran d'ordinateur, faites par les étudiants lors de séances d'exploration de corpus. De plus, je m'appuie sur des scripts d'extraits de séances et sur les scripts d'entretiens menés par une chercheuse indépendante lors de la dernière séance du module. J'ai également pris en compte les activités de type "exploration de corpus" créées par les étudiants pour leur scénario. Les résultats attestent des usages variés que l'on peut observer au sein d'un groupe confronté à un espace numérique auparavant inconnu (Brodin, 2002). Comme Breyer (2009), j'ai pu constater que l'intégration des corpus dans un module de formation initiale peut alimenter de façon intense la réflexion linguistique et didactique des futurs enseignants ; on peut conclure qu'il s'agit en premier lieu de les amener à construire des scénarios cohérents dans lesquels les corpus ont une fonction bien définie et pertinente.

Références

Breyer, Y. (2009). "Learning and teaching with corpora: reflections by student teachers." Computer Assisted Language Learning 22 (2), pp. 153-172. doi: 10.1080/09588220902778328.

Brodin, É. (2002). "Innovation, instrumentation technologique de l'apprentissage des langues : des schèmes d'action aux modèles de pratiques émergentes". Alsic [En ligne], vol. 5, n°2 | 2002. http://alsic.revues.org/2070 ; DOI : 10.4000/ alsic.2070

Giuliani, D. & Hannachi, R. (2010). "Linguistique de corpus et didactique du F.L.E. Une exploitation du corpus IntUne". Cahiers de praxématique [En ligne], 54-55 | 2010. http://praxematique.revues.org/1136

Tribble, C. (2015). "Teaching and language corpora - Perspectives from a personal journey". In Agnieszka Leńko-Szymańska & Alex Boulton (dir.). Multiple Affordances of Language Corpora for Data-driven Learning [Studies in Corpus Linguistics 69]. pp. 37–62.

yyy (2011)

yyy (2016)


Personnes connectées : 1 Flux RSS