Samedi 26
L’espace centre de langues : espace physique, espace virtuel, espace hybride

› 11:00 - 11:30 (30min)
› Amphi 2
Contribution/soutien des espaces à l'autodirection : un exemple d'hybridation du virtuel et du physique
Sophie Bailly, Anne Chateau  1@  , Valérie Willié@
1 : ATILF  (UFR Lansad)  -  Site web
Université de Lorraine

Contrairement à ce que promeuvent certaines plateformes de e-learning commerciales qui tendent à vider les espaces physiques dans les institutions de formation en langues (Centres de Ressources en Langues [1], salles de cours ...), la plateforme Lansad en cours de création à l'UFR Lansad (Université de Lorraine) (http://plateforme-lansad.univ-lorraine.fr/) a été pensée, dès sa genèse pour soutenir l'apprentissage auto-dirigé des langues en CRL (Maquart-Willié, 2012) et en faire la promotion. Elle est appelée à devenir un des piliers d'un dispositif global qui comprend les différents CRL de l'université, l'objectif étant de faciliter l'autonomisation des apprentissages de langues. Plutôt que de mettre en concurrence les espaces physiques et virtuels, ce dispositif résulte de leur hybridation, ou synergie. Notre hypothèse est que l'interdépendance des deux permettra à chacun de combler les manques de l'autre : le dispositif hybride ainsi obtenu offrira la possibilité de réconcilier la présence et la distance, l'indépendance et l'accompagnement, la flexibilité et les contraintes.

La plateforme Lansad, dont certaines fonctionnalités sont opérationnelles depuis octobre 2015 (version Alpha), vise ainsi à :

- stimuler l'utilisation des lieux physiques (CRL) et intensifier leur activité (en facilitant la promotion d'évènements, ou l'inscription aux services proposés),

- rassembler des acteurs distants : elle offre un espace de travail global pour la totalité des acteurs impliqués dans l'apprentissage des langues (apprenants, personnels des CRL, enseignants).

 

La plateforme sert de site ‘vitrine' aux CRL de toute l'université en publiant des informations sur leur localisation, leurs heures d'ouverture, les espaces de travail ainsi que les services qu'ils proposent. Elle aide à promouvoir les concepts liés à l'autonomie (autodirection, apprendre à apprendre ...). Elle permet l'essaimage des pratiques tant enseignantes[2] qu'étudiantes (créneaux de conseils multipliés et proposés dans les 3 CRL de l'UL, création d'ateliers, utilisation du carnet de bord ...), ainsi que la traçabilité des usages.

Nous étudions la dynamique résultant de cette hybridation à partir des traces quantitatives et qualitatives des activités menées dans les CRL (nombre de présences, inscriptions aux ateliers ...) et sur la plateforme (carnets de bord...).

Référence :

Valérie Maquart Willié. 2012. Projet d'introduction d'une plate-forme numérique au Centre de Langues Yves Chalon. Quelle évolution pour le dispositif d'accompagnement à l'apprentissage en autodirection ? Mémoire de master 2. Grenoble..


[1] Désormais CRL.

[2] facilitant par exemple les changements de rôle.


Personnes connectées : 1 Flux RSS